Email
Mot de passe
PANIER
Aucun document.
Pack Qualité Online TOTAL
Plus de 600 documents pour 99 EUROS TTC seulement !
Le Pack Total comprend tous les documents présents sur le site Qualité Online.
- Téléchargement en une seule fois -
ACHETER MAINTENANT

Le travail en groupe


1 - Quest-ce qu'un groupe de travail ?
2 - L'être humain
3 - Principes de classement
4 - Articulation : Fonctionnement d'un groupe
5 - Le procédé en "4 temps" de production d'idées
6 - Points clés du travail en groupe
7 - Elements clés à retenir


1 - Quest-ce qu'un groupe ?

- Retour au menu

1.1 Définition du mot "groupe"

- Retour au menu

Littré : “ Un certain nombre de personnes réunies ”.
Larousse : “ Choses ou êtres de même nature réunis dans un même endroit ”
Groupement : “Réunion de personnes groupées par des intérêts communs“
On trouve “ réunis ” et la notion de réunion, d’association
(Le travail en groupe ou en équipe, entre dans la catégorie plus vaste des réunions, dont elle utilise un certain nombre de règles)
Réunion ; “Action de réunir des parties divisées : effet de cette action“ Assemblée de personnes : “Droit de réunion“.
Notion de “réconciliation“ par le rapprochement des volontés et des esprits.
Notion de “mettre en commun“… “Communication“ “Interaction“ “Changement“


1.2 - Les groupes de créativité et les groupes dans les systèmes Qualité (ISO 9001)

- Retour au menu

(Processus d’amélioration continu de la qualité des produits et services)


1.3 - Elements caractéristiques

- Retour au menu

Nombre de participants
Minimum : 8 (permettant de faire 2 sous-groupes)
Maximum : 12 et parfois plus…
Durée des réunions : 1 heure à 2 heures, parfois plus


1.4 - Remarques

- Retour au menu

Le travail de groupe représente un stade avancé de l’évolution humaine.
(Les outils et méthodes, issus des sciences sociales et de la psychologie ont été validées depuis plus de 30 ans sur des millions de groupes)

Le travail de groupe réuni entre 8 et 12 personnes

Un groupe est constitué de personnes réunies
Mais, qu ’est-ce qu ’une personne ? Un corps – esprit, vivant dans une culture et un environnement !
Notre “corps-cerveau“ est un système biologique extrêmement complexe
Toute pédagogie doit donc commencer par savoir comment il fonctionne
“Une toute petite bactérie microscopique appelée Escherichia coli, est un organisme modèle unicellulaire, qui figure parmi les plus étudiés et les mieux connus

Dans sa version de septembre 2004 elle comprend 4497 gènes qui codent presque autant de protéines (dont 3461 sont caractérisées), 956 opérons (un groupe de gènes adjacents) 3629 réactions biochimiques, 182 voies métaboliques,1133 enzymes et 197 transporteurs. Cette liste est loin d’être exhaustive“

Le milieu culturel,  l’éducation, “façonnent“ l ’individu


2 - L'être Humain

- Retour au menu

Le cerveau
Les neurones
La parole
L ’écriture


2.1 - Les découvertes des neurosciences



La pensée et la santé
L’intelligence multiple et ses conséquences
Le quotient intellectuel (QI)
Le quotient émotionnel (QE)
L ’importance du lien, de la qualité du relationnel


2.2 - Les découvertes des sciences sociales



Culture, fondée sur des valeurs : sociabilité et solidarité
L’ethnométhodologie et le concept “d’idiot culturel“
Le respect et le zéro mépris
Les 7 “0“ (zéro)* du management par la Qualité)
L ’ intelligence d ’équipe - le triple bénéfice
La théorie des ressources humaines et diversité, la gestion des compétences et l ’avantage concurrentiel … un combat d ’intelligence… la place de l ’homme dans un monde de plus en plus informationnel

Nous vivons dans un monde “hyper informé“ :
L’homme doit être au centre du dispositif
Les sept “0“ (zéro) du système d ’amélioration continue de la qualité : la Qualité Totale

2.3 - Dans la vie sociale/scolaire

- Retour au menu
* Famille : oui (évolution ; 30 % de famille monoparentale)
* Maternelle : oui
* Scolarité : non
* Monde associatif, ONG : oui 


2.4 - Constat mondial

- Retour au menu

Dans le règne du système libéral et du “chacun pour soi“, nécessité d ’améliorer compétitivité et productivité pour survivre

(Un combat d ’intelligence : les équipes hautes-performances)

Le travail de groupe est particulièrement développé dans les entreprises de pointe ou chez celles qui subissent une forte concurrence ( exemple : société fabricant des produits distribués en grandes surfaces)


2.5 - Les éléments du travail en groupe

- Retour au menu

* Volonté collective d ’atteindre, le but fixé ensemble
* Mise en commun des intelligences, des compétences et des efforts
* Mise en œuvre des méthodes (Participatif, coopératif, associatif, créatif)
* Utilisation “d’outils mentaux“ (ou exercices mentaux*) pour développer les capacités, atteindre l ’objectif, trouver du neuf.


2.6 - Les critères de réussite du travail en groupe

- Retour au menu

* Respect mutuel (zéro mépris, jugement critique exclu).
* Respect des règles du jeu, (ne pas se censurer, imagination libre, la quantité est gage de qualité, droit de piller les idées des autres, bonne humeur…)
* Dire “OUI et…“(ne jamais dire “NON“, ni “NON mais“)
* Entente entre les personnes, concertation, souplesse d ’esprit, concentration mentale, écoute, réactivité.
* Échanges - Communication - Entrain
* Objectifs - Aboutissement - Noter tout, tout, tout.
* Structure fixe : Membres (8 à 12 ) - Animateur - Parrain (éventuel), candide.
* Méthodologie éprouvée des milliers de fois…

Les types de groupes dans les organisations (institutions, entreprise, associations, etc…)


3 - Principes de classement

- Retour au menu

3.1 - Quatre critères

- Retour au menu

Objectif du groupe
Mode de constitution (Qui a pris l ’initiative de la création du groupe ?).
Méthode et outils utilisés
Durée


3.2 - Types de groupes dans les entreprises et les organismes publics (Systèmes ISO : International Standard Organisation)

- Retour au menu

- Groupe de travail (la hiérarchie)
- Groupe de progrès (détection d ’un problème)
- Cercle de qualité (les hommes de l ’entreprise)


3.3 - Les groupes d'innovation ou de créativité

- Retour au menu

(Mêmes règles du jeu, mêmes principes)
Objectif du groupe ; “sortir du cadre“, “trouver du neuf“, “inventer et créer“
Conçu, animer, gérer par un “expert“ en innovation/créativité
Méthode et outils de la créativité
Durée 3,4 heures ou en séminaires de 2 jours et plus

Principales utilisations des groueps de créativité

* Création de nouveaux produits, services et méthodes
Communication publicitaire
Création, design graphique, packaging etc…
Scénarii prospectifs
Recherche d ’idées, de nom de marque, de slogan etc…



3.4 - Les groupes projectifs (Groupes d'études qualitatifs où panel)

- Retour au menu

(Mêmes règles du jeu, mêmes principes)
Objectif du groupe ; “recherches sur l ’imaginaire collectif“(les courants culturels)
Conçu, animer, gérer par un homme d ’étude
Méthode et outils spécifiques aux groupes projectifs (ex : la radiographie)
Durée : 2 heures, 3 heures

Principales utilisations des groupes projectifs

Test de concepts, de produits, de communication, de maquettes
Tests de création, design graphique, packaging etc…
Recherches de positionnement
Validation de projets (ou d ’idées issues de groupes d ’innovation)


4 - Articulation : Fonctionnement d'un groupe

- Retour au menu

4.1 - principe de base

- Retour au menu

La notion de Groupe dans le monde économique dépasse la notion du dictionnaire (réunis dans un même endroit). Un groupe fonctionne suivant des règles et est structuré dans son organisation et son fonctionnement.

Dans son organisation :
Un animateur (formé et entraîné)
Des membres ((formés)
Un parrain éventuel (parfois en plus, un ou deux candide)

Dans son fonctionnement :
Un objectif connu et compris
Une méthode et des outils (exercices en groupe)
Des modalités matérielles de travail : lieu, cadence, horaire, etc.
Un délai de réalisation prévisionnel


4.2 - L'animateur

- Retour au menu

Volontaire, pressenti ou désigné (mais dans ce dernier cas, doit accepter la mission)
Bien formé aux techniques d ’animation (ayant suivi un stage spécifique de 2 à 5 jours et étant entraîné)
Bonne connaissance de la méthode développée et des outils qu ’elle nécessite
Accepté et crédible par la majorité des membres du groupe
Disponible dans le cadre du fonctionnement du groupe

Exemples d ’utilisation du travail en groupe dans la “Qualité Totale“ :

* Pour la résolution de problème
* Pour concevoir les relations et communications internes
* Dans l ’enrichissement des tâches (Maintenance),
* Dans l ’amélioration de processus, de méthodes
• Etc …


4.3 - Les membres

- Retour au menu

Volontaires, pressentis (ou rarement désignés)
Concernés par le thème traité et les objectifs
Formés (et entraînés) au travail en groupe
Si possible ayant connaissance de la méthode
Disponible pour permettre un taux de présence à chaque réunion
Actifs et motivés.


4.4 - Le parrain (Non obligatoire)

- Retour au menu

Coopté par le groupe en fonction du thème à traiter, du secteur, d ’appartenance, etc…
Niveau hiérarchique suffisant pour avoir un impact en cas de difficultés dans le fonctionnement du groupe


4.5 - Le candide

- Retour au menu

Coopté par le groupe en fonction du thème


4.6 - Les 10 commandements du travail en groupe

- Retour au menu

1 Arriver à l’heure (L’animateur : 1/4 d ’heure avant).
2 Commencer à l’heure. (Malgré les absents).
3 Ne pas recommencer pour les retardataires.
4 Faire en sorte de ne pas être dérangé en réunion.
5 Rester le plus possible sans interruptions, ni sorties.
6 Interdire le tabac en réunion et les téléphones portables.
7 Jouer le jeu et participer activement en restant sur le sujet.
8 Respecter les règles du travail en groupe.
9 Prendre des notes
10 Arrêter à l’heure prévue et faire un petit bilan de la réunion.
(10 bis Bien penser au compte-rendu …en une page).

Le fonctionnement d’un groupe s’appuie principalement sur le respect absolu des autres (7 ème zéro) et la dynamique de la mise en commun des idées, l’énergie de la participation.


4.7 - Le rôle de l'animateur

- Retour au menu

Prépare la réunion, lance les convocations aux réunions(si elles ne sont pas systématiques). Délai : 10 jours environ
Vérifie la salle et le matériel
Réfléchit au plan d ’action (ou d ’animation) du jour (Méthodes, outils etc…)
Régule la réunion. L ’animateur est le “chef d ’orchestre“, “le médiateur“, “le passeur d’idées“
Ouvre la séance et fait l ’introduction
Explique la méthode, l ’outil utilisé
Précise les « règles du jeu » S ’assure de leur compréhension
S ’applique à bien faire circuler la parole et à bien tout noter
Freine les “disfonctionnements“.

- Regard
- Geste
- Sollicitations des autres membres
- Intervention stricte, mais respectueuse
- Sollicite les timides et les discrets
- Peut aussi participer et donner ses idées
- Reformule les idées retenues sur tableau-papier
- Définit la vitesse de progression
- Doit être le « gardien du temple » pour la méthode de travail
- Répartit les tâches dans le groupe
- Désigne si nécessaire un rédacteur pour le compte-rendu (manuscrit direct)
- Arrête la réunion à l ’horaire fixé.
- L ’animateur insuffle la dynamique au groupe
- Animateur = ANIMA … teur = « Souffle de vie » celui qui donne le « souffle de vie » au groupe.
- L ’animateur organise avec les membres la réunion finale de présentation à la hiérarchie


4.8 - Le rôle des membres

- Retour au menu

- Participe activement en libérant sa créativité
- Suivre les orientations de l ’animateur
- Prendre en charge les différentes tâches du groupe : enquête, contacts divers, communication, mesures, essais…
- Compte-rendu des réunions
- Respecter les 10 commandements d ’une réunion
- Participe à la présentation finale


4.9 - Le rôle du parrain (facultatif)

- Retour au menu

Il est le responsable moral de l ’évolution et des résultats du groupe qu ’il parraine. Son action l ’amènera :
À suivre l ’avancement des réflexions du groupe
À participer ponctuellement à des réunions sur sa propre demande ou celle de l ’animateur (ou des membres)
À fournir au groupe les informations difficiles à obtenir par le groupe (prix de revient, coûts, notamment)
À participer éventuellement à la présentation comme acteur
À aider le groupe en situation difficile

Nota : 1. Le parrain ne doit pas être interventionniste dans l a production du groupe (il n ’est pas membre du groupe).
2. Un parrain peut parrainer plusieurs groupes différents.


4.10 - Le rôle du (ou des) candide(s) (facultatif)

Retour au menu

Le candide permet, par le fait qu ’il est “étranger“ au groupe, et souvent à l ’entreprise, d ’apporter un regard neuf et des idées neuves hors les rigidités et l ’histoire commune.
Il est moins sensible à l’autocensure.

NOTA : Le candide peut être un partenaire extérieur, comme un fournisseur, un conseiller, ou un membre d ’un autre service de l ’entreprise


5 - Le procédé en "4 temps" de production d'idées

- Retour au menu

5.1 - la découverte des faits


- Détermination du problème et/ou du sujet à traiter : dégager et préciser les conditions de réussite
- Position du problème : réunir et distinguer les données spécifiques

5.2 - La découverte de la nouvelle forme d'idée


- Production des idées : produire un grand nombre d ’idées “prototypes“
- Utilisation des différents outils (ou exercices)de créativité

5.3 - La découverte des meilleurs idées


Finaliser les idées : écrémer (supprimer les idées farfelues), trier (grilles de sélection), sélectionner (matrices de choix), puis enrichir, ajuster, adapter les meilleures idées

5.4 - La découverte de la meilleure solution


Validité : suivant de multiples critères et outils, contrôler les solutions
Adaptation : mettre en ouvre la solution préconisée par le groupe


6 - Points clés du travail en groupe

- Retour au menu

Le travail en groupe (ou en équipe) est une forme supérieure d'intelligence de l'être humain

6.1 - Le travail en groupe est efficace et performant



En terme de capacité à résoudre des problèmes, trouver des solutions et produire des idées neuves
En terme de justesse des idées (consensus, résultats, réussite)
En terme de création du lien social et d ’amélioration des rapports humains

6.2 - Le travail en groupe apporte un triple bénéfice



- Bénéfice individuel
Découverte de compétences “cachées“ (+ effet anti-stress)
Découverte de la puissance du zéro mépris et du respect
Découverte des autres, de leurs qualités et du travail en groupe

- Bénéfice collectif pour le groupe
Création d ’un esprit d ’équipe, d ’une solidarité
Plaisir, intérêt et puissance du groupe
Découverte que le consensus est toujours possible (si respect)

  - Bénéficecollectif pour l’organisme,
Des performances, du progrès, des idées neuves acceptées par tous
Un nouveau climat social, une nouvelle dynamique etc…


7 - Eléments clés à retenir

- Retour au menu
  • Se croire supérieur à un autre, vouloir dominer, imposer, dénote une ignorance et s’apparente à une pathologie. Nous avons chacun “une obligation de responsabilité“ et ne devons pas laisser faire ce qui va contre la vie (écologie), contre nos valeurs fondamentales, contre l’équité.
  • Le travail en groupe est une forme supérieure d ’intelligence humaine, Il permet de développer l ’intelligence d ’équipe, de créer des “œuvres“ et de créer du lien. (Un idées imposée, non débattue ne vaut rien.)
  • Nécessité d’enseigner et promouvoir “l’Art de la relation“ : le respect absolu de l ’autre (et de l’environnement) est une obligation, à la fois pour sa propre santé et pour celle des autres. C’est uniquement cela l’intelligence : “savoir créer du lien“. (ce n’est pas l’accumulation des richesses, des connaissances, les diplômes, ni le pouvoir)
  • La connaissance est une force . À l’inverse, l’ignorance est considéré comme un des 3 “poisons“ pour l’être humain. Les deux suivants étant le désir et l’aversion
  • L’éthique de la pensée  : nous devons attacher une grande importance à notre manière de penser. La “préparation“ de notre esprit, et la vigilance à nos pensées sont extrêmement importantes. “Travailler à bien penser, voilà le principe de la morale“, disait Pascal.