Email
Mot de passe
PANIER
Aucun document.

La Qualité peut-elle devenir une arme économique face à la mondialisation ?

Les entreprises qui obtiennent actuellement les meilleurs retours sur investissement en utilisant la mondialisation comme principal vecteur de leur politique de développement sont celles qui ont su choisir des stratégies en plusieurs étapes qui consistent à :

• Créer un produit « phare » qui répond aux besoins fondamentaux nés d’un courant socio économique mondial puissant et durable,
• Fabriquer ce produit dans leur pays d’origine,
• Vendre d’abord ce produit dans le monde entier en ciblant une niche stratégique constituée par une clientèle qui favorise l’émergence d’une mode portée par le produit,
• Fabriquer des produits « dérivés », à faible coût, dans les pays dont l’Economie est en forte croissance,
• Pénétrer les marchés émergeants avec ces produits « dérivés »,
• Importer sur leur marché intérieur les produits ou services « dérivés » qui sont produits dans les pays émergeants en dégageant d’importantes marges bénéficiaires sans perte d’image.


Si ces stratégies semblent séduisantes, les processus qui les mettent en jeu sont complexes et exigent d’introduire à chaque étape une démarche qualité spécifique qui impose de savoir maîtriser :

• La valeur ajoutée d’une démarche qualité dans les processus de création et d’innovation. (Qualité créative)
• La maîtrise rapide de la production de la qualité d’un produit « phare » fabriqué en petite série et diffusé dans le monde entier. (Qualité « artisanale » industrialisable, et Qualité de la logistique)
• Le transfert d’une culture qualité dans une unité de production d’un pays émergeant. (Adaptation des normes qualité « maison » à une autre culture d’entreprise)

La maîtrise de ces problématiques particulières des démarches qualité est la meilleure contribution possible de la Qualité aux stratégies de développement basées sur la mondialisation.

Pour consulter la réponse détaillée à cette question, téléchargez le document (10 pages) : « 1223 - Chronique n°1 - Comment la qualité peut devenir une arme économique face à la mondialisation »